FLASHQC  /  NOUVELLES  /  ACTUALITÉ
Crédit photo: AQMAT

Un autre magasin est victime de la vague de fermetures au Québec

Publié le 13 mars 2024 à 7h00
PAR MARC-ANDRÉ BERTHIER
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

La fermeture officielle de la quincaillerie BMR de Causapscal, localisée dans le Bas-Saint-Laurent, a été signalée le 8 mars dernier par le Journal Le Soir. Cette décision, prise par la Coopérative Unoria, découle d'une rentabilité insuffisante et d'une pénurie de main-d'oeuvre. L'objectif sous-jacent à cette mesure est de renforcer les services du centre de rénovation BMR/Agrizone à Amqui.

La Coopérative Unoria a prévu une réunion le 12 mars à Causapscal afin d'explorer les tenants et aboutissants de cette fermeture, suscitant la déception parmi les résidents locaux.

La mairesse d'Amqui, Sylvie Blanchette, exprime son soutien envers Causapscal, mettant en avant l'importance d'une quincaillerie de proximité. Elle encourage la Coopérative Unoria à réévaluer sa décision et suggère l'extension des horaires d'ouverture à Amqui et Causapscal. Elle souligne l'importance cruciale de ces services pour la communauté.

« Une quincaillerie de proximité est essentielle pour répondre aux besoins des citoyens. La Ville d'Amqui demande à Unoria Coopérative de revoir sa décision quant à la fermeture de la quincaillerie de Causapsacal afin que les résidents du secteur est de La Matapédia et des Plateaux puissent avoir accès à ce service essentiel. En plus de maintien des services à Causapsacal, Unoria Coopérative devrait veiller à bonifier les heures d'ouverture de ses quincailleries d'Amqui et de Causapscal afin que ces dernières soient accessibles quelques soirs par semaine et le dimanche », a écrit la mairesse sur la page Facebook de la Ville d'Amqui.




Les réponses au niveau local témoignent d'une déception profonde, accompagnée d'un appel à la solidarité afin de préserver ce service essentiel que représente la quincaillerie.

De nombreux habitants insistent sur la nécessité de collaborer entre Causapscal et Amqui. D'autres expriment leurs regrets face aux répercussions de cette fermeture, soulignant notamment les obstacles accrus pour se procurer des fournitures indispensables.

Qu'en pensez-vous?

Source: MonFric | Maxime Albors
Crédit: Journal le Soir | Olivier Therriault
SONDAGE
13 Mars   |   19 réponses
Un autre magasin est victime de la vague de fermetures au Québec

Êtes-vous étonné de voir un autre magasin fermer ses portes dans la province?

Oui421.1 %
Non1578.9 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub