FLASHQC  /  NOUVELLES  /  ACTUALITÉ
Un boycott se prépare visant de grands épiciers.
Crédit photo: Néomédia

Des internautes boycottent Loblaw et Maxi

Publié le 26 mars 2024 à 6h57
PAR MARC-ANDRÉ BERTHIER
PARTAGER
SUIVEZ-NOUS

Face à la montée des dépenses qui alourdit considérablement le budget de nombreux Canadiens, une campagne de boycott visant les enseignes de Loblaw, notamment Provigo, Maxi et Pharmaprix, pour l'intégralité du mois de mai, prend de l'ampleur sur Internet, comme le rapporte le journal 24 heures.

Cette initiative, lancée sur Reddit, découle du mécontentement envers ce que beaucoup considèrent comme une exploitation de la position presque monopolistique de Loblaw dans le secteur des services essentiels, ce qui entraîne des prix excessifs.

Avec plus de 32 000 membres, le groupe "Loblaw is out of control" exprime une frustration particulière face aux tarifs élevés qui touchent principalement les groupes vulnérables, tels que les personnes âgées, handicapées et celles vivant avec un revenu fixe.




Les participants au boycott réclament une réduction de 15 % des prix et critiquent le système de tarification réservé aux membres, accusant celui-ci de contraindre les consommateurs à adhérer au programme PC Optimum pour bénéficier de réductions.

Cependant, Sylvain Charlebois, expert en agroalimentaire à l'Université Dalhousie, doute de l'efficacité de ce boycott. Il rappelle que ce n'est pas la première fois qu'une telle action est menée contre Loblaw depuis le début de la pandémie, et met en garde contre d'éventuels effets contreproductifs.

À lire aussi sur FlashQc
Il estime que les boycotts pourraient finalement nuire aux consommateurs en déplaçant simplement la demande vers d'autres commerces, ce qui pourrait entraîner une hausse des prix ailleurs.

« C'est le dixième appel au boycott de Loblaws depuis le début de la pandémie. Le problème avec les boycotts, c'est qu'on se rend compte rapidement qu'ils nuisent aux consommateurs d'abord et avant tout. La demande se trouve à être transférée vers d'autres bannières, ce qui pourrait pousser les prix à la hausse. »

Sylvain Charlebois remet même en question la connaissance de l'existence du groupe par Loblaw, remettant ainsi en cause l'impact réel de cette initiative sur la politique de prix de l'entreprise.

Source MonFric:
Des internautes appellent au boycott des enseignes de Loblaw, incluant Maxi
SONDAGE
26 Mars   |   24 réponses
Des internautes boycottent Loblaw et Maxi

Croyez-vous que le boycott a un réel pouvoir encore aujourd'hui?

Oui1145.8 %
Non1354.2 %
LISTE DES SONDAGES
10 dernières chroniques
pub